Chemins de Parents

Chemins de Parents

La tente rouge : témoignages



Témoignage de Toutes en Une…, une femme qui a assisté à l'une de nos tentes rouges :

Je commencerais par remercier celle qui m'a invitée à participer à ma 1ère tente rouge et par remercier aussi, les femmes qui ont fait de ce moment, une expérience et un souvenir doux et chaleureux, heureux, un moment de paix où la femme reprend ses droits !

Je ne savais pas vraiment ce que c'était, je ne savais pas trop où j'allais mais l'envie était là, de vivre ce moment là, de partage, de transmission, entre femmes. J'avais comme l'impression de participer à un évènement important, un acte militant pour les femmes, la femme que je suis et celle que sera ma fille, demain.

A mon arrivée, j'ai découvert une tente rouge (dans un coin du salon) dressée de draps, nappes et toile de parachute rouges. Des bougies rouges allumées illuminaient le contour de la tente et favorisaient une ambiance rouge, certes, mais surtout chaleureuse, intime, chaude et respectueuse.
Un peu de magie avec ces bougies et ces tissus brillants, un peu de suspens, mais qu'y a t il dedans ?

Puis fut venu le temps d'y aller, de rentrer, de pénétrer le temple de la féminité. Une tente rouge, prête à nous accueillir telles que nous sommes comme le ventre d'une femme est prêt à accueillir un enfant tel qu'il est. Entrer dans la tente, fermée, ronde, chaude et tamisée comme on entre au cœur de soi, de sa féminité, de ce corps de femme qui se prépare mensuellement à recevoir ou pas un enfant. Le rouge du sang, de l'utérus, de la menstruation.

Après une petite présentation de la tente rouge, de son universalité et de son intemporalité, de ses règles : l'accueil, le non jugement et le respect, chacune a pu se livrer, telle qu'elle est sur les sujets qui la touchent en tant que femme. Parler de soi, parler de sa mère, parler de son enfant, parler de sa sexualité, de ses sentiments… entre femmes et sans jugements. Ecouter et accueillir. Faire sortir. Partager. Transmettre.

Une carte illustrée pour aider à se lancer, un massage des mains et/ou des pieds, des petites choses à grignoter et puis du thé. Des femmes qui parlent. Un rite ancestral de transmission et de partage. On se sent déscendante de… et mère de… entre soeurs ! On s'inscrit dans l'histoire du monde, l'histoire des femmes, sa propre histoire !

Une expérience réjouissante qui se termine par un seul et unique lien noué au poignet de chacune pour symboliser l'appartenance au cercle des femmes, la confidentialité du moment vécu ensemble. Le lien est ensuite coupé entre les poignets et l'on repart sa part de ruban rouge au poignet. Libre à chacune ensuite de le garder ou pas, le temps qu'elle le souhaitera.

Il faut sortir de cet antre accueillant, vivant et humanisant comme une séparation, un passage vers un ailleurs, au départ froid et éblouissant ! Ce que ressentirait un enfant qui naît ? Je ne sais pas mais je l'ai ressenti comme ça ! Et puis la chaleur nous envahit à nouveau, les yeux s'habituent, les discusssions reprennent et la vie… continue mais autrement, d'une autre façon !

Retrouver cet article sur le blog de Toutes en Une…




Autres pages de la rubrique Tentes rouges :